Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
1-16 of 24 results for sexdolls showing most relevant results.
 

Joan Bardeletti : Black Snow

Exposition du 26 mars au 27 avril 2013
Vernissage le mardi 26 mars à 18h30

 

L’année dernière, une embarcation transportant une centaine de migrants africains partis de Libye échoua sur l’île de Lampedusa. Les arrivants furent transférés à Montecampione, une station de ski des Alpes italiennes située à 1 800m d’altitude. Cette décision intervint dans le cadre de la disposition prise par l’État italien de répartir les migrants sur tout le territoire, afin de soulager le camp de rétention de Lampedusa.

Ces Africains qui avaient fui les combats en Libye et n’avaient bien souvent jamais vu de neige, se sont alors trouvés coupés de tout pendant quatre mois, hébergés dans une station de ski déserte (le premier village se trouve à 20 kms), se morfondant dans l’attente d’être fixés sur leur sort. Leur accès au téléphone était fixé à une minute par semaine. Ils étaient logés et nourris par un hôtel pris en charge par l’État italien.

En octobre 2011, avec le froid, ils entreprirent une marche vers la vallée pour attirer l’attention sur leur sort. L’association K-Pax les prit alors en charge, et poursuit depuis avec eux une expérience originale de microintégration : des groupes de cinq ou six personnes vivent dans des petits villages au sein de la vallée Camonica au pied de Montecampione. Ils suivent des cours d’italien le matin et ont des activités culturelles, religieuses, sportives, ou de travail l’après-midi. L’objectif est de favoriser leur découverte de la culture italienne et de faciliter leur intégration à la société locale, dans une région où le parti raciste Lega Nord fait la course en tête.

En janvier 2012, Joan Bardeletti a suivi pendant une semaine le quotidien de ces migrants ainsi que leur voyage-pèlerinage à Montecampione. Pour ce travail, le photographe a choisi de sortir d’une approche classique de photojournalisme et leur a demandé de porter des gilets de sauvetage. Ces équipements de secours font office de marqueurs : ils rappellent que leur vie quotidienne, si ordinaire soit-elle, masque en réalité une tentative complexe d’intégration. Ils sont aussi un souvenir visuel de leur parcours, qui fut d’abord maritime, et des traumatismes qu’ils ont vécus et qui mettront longtemps à s’effacer…

Joan Bardeletti devient photographe en 2004. En 2006, il rejoint l’agence Picturetank (Paris). Entre reportage et approche documentaire, il s’implique dans des projets à long terme, distanciés de l’actualité, adaptant à chaque fois son approche photographique au sujet traité. Entre 2008 et 2011, il se consacre au projet « Classes Moyennes en Afrique, » où il fait dialoguer photographie d’auteur et travail de recherche. La création en 2010 de « Collateral Creations », une plateforme de production associant ces deux approches, est la suite de cette démarche. Son travail a notamment été récompensé par un World Press Photo en 2010, et une Bourse Getty Images pour la photographie éditoriale en 2011.

 

En savoir plus

 

Retrouvez toutes les séries associées de cette exposition collective

 

 

Horaires :
Ouvert du jeudi au dimanche de 11h à 18h.
Attention : en raison d’événements privés, il est possible que la Maison de la Photographie soit fermée au public certains jours.

Tarifs :
Normal 8€ / Réduit 5€ ( Carte étudiant, seniors + 65ans , demandeurs d’emplois, détenteurs de carte famille nombreuse )
Gratuit ( Enfants de – 8 ans, bénéficiaires du RSA, personnes à mobilité réduite + 1 accompagnant et lors du vernissage de l’exposition).

Exposition réalisée en partenariat avec Photographie.com

 

Written by