Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
1-16 of 24 results for sexdolls showing most relevant results.
 

LM : Rome en un Klein d’oeil

ROME EN UN KLEIN D’ŒIL

En 1956, William Klein (28 ans) qui vient de publier son journal photographique sur New York est invité par Federico Fellini à Rome. Armé de son appareil, il arpente alors les rues de la Ville éternelle. Une nouvelle fresque romaine à découvrir ou redécouvrir sur les murs de la Maison de la Photographie de Lille.

New York était le portrait critique et violent d’un exilé qui ne reconnait plus son berceau. Rome, c’est la vision neuve d’une ville fascinante coincée entre antiquité et modernité, où les vespas côtoient les statues de marbre. « Un geste d’amour envers cette ville éternelle » confie Alessandra Mauro, commissaire de l’exposition. Engagé par le réalisateur Federico Fellini comme assistant pour son film Les Nuits de Cabiria (1957), William Klein n’a pas grand-chose à faire, mais tout à vivre. Il foule alors les pavés des rues de la capitale, l’appareil autour du cou comme n’importe quel touriste américain. « Prendre une photo, c’est une excuse pour être badaud. Je me donne l’impression de faire quelque chose donc j’ai moins mauvaise conscience ». Une excuse talentueuse puisque l’on ressent à travers cette exposition « Le souffle de toute une ville ». En 65 clichés, on se projette dans ses rues, on observe les passants sur de grands formats via des fenêtres ouvertes… Rome s’étale sur les deux niveaux de la Maison de la Photographie pour un portrait exhaustif, riche et diversifié, qui saisit, sans classification ni hiérarchie, ruines et magasins, fresques et graffitis.

Martin van Boxsom

 

Piazzale Flaminio 1956 Stampa fotografica ai sali d’argento © William Klein
Written by

Depuis 1997, l'Atelier de la Photo, devenu en 2003 la Maison de la Photographie, présente à Lille le meilleur de la Photographie internationale, tout en soutenant la création régionale et la pratique amateur.