Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
1-16 of 24 results for sexdolls showing most relevant results.
 

Nord Éclair : Transphotographiques : « La fin d’un cycle »

Transphotographiques : « La fin d’un cycle »

Ne dites pas que le festival des Trans est enterré. « C’est la fin d’un cycle de dix ans et d’un financement systématique sous la forme qu’on a connue, précise Olivier Spillebout moins d’un an après l’annonce de la fin du festival. Avec les collectivités, on décidera de la forme qu’on voudra donner aux Transphotos. Peut-être un format réduit autour d’un ou deux lieux comme le Tri Postal et le Palais Rameau et sous forme de biennale, triennale ou d’un schéma lille3000 ». Le directeur de la Maison de la Photo n’en démord pas : « Je reste convaincu qu’un grand rendez-vous photo a sa place à Lille. Il y en a dans toutes les villes et ça a du sens ». Pour rappel, la première édition du festival lillois en 2001 avait eu pour président Willy Ronis. En 2002, on retrouve Sabine Weiss, en 2003 Peter Lindbergh. Pour l’année de Lille capitale européenne de la culture, les Trans accueillent Bettina Rheims, Sebastio Salgado, William Klein. Raymond Depardon parraine l’édition 2005. Puis les choses se compliquent : l’édition 2006 est annulée, faute de financement suffisant. 2011 signe la 10e édition sous forme de « bouquet final ».

Laurie.Moniez. Nord Éclair du 11 mars 2012

Transphotographiques : « La fin d’un cycle »

Written by

Depuis 1997, l'Atelier de la Photo, devenu en 2003 la Maison de la Photographie, présente à Lille le meilleur de la Photographie internationale, tout en soutenant la création régionale et la pratique amateur.