Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
 

Voix du Nord : Avec « NORD(S)», le festival Transphotographiques croise les regards et les objectifs sur la région

Avec « NORD(S)», le festival Transphotographiques croise les regards et les objectifs sur la région

Le festival Transphotographiques fête cette année ses  dix ans.

« NORD(S) », la série d’expositions programmées du 26 mai au 26 juin, dans différents lieux de la métropole lilloise, mettra la région en avant. Et accueillera un invité d’honneur, Gabriele Basilico, dont l’oeuvre a marqué la photographie contemporaine…  Un Nord géographique, historique, humain, « magnétique, comme celui d’une boussole, lance même Françoise Paviot, commissaire générale des expositions (avec Ga-briel Bauret). C’est tout cela qu’en-tend montrer le 10P édition des Transphotographiques. Si le festival « conjugue l’exigence programmatique et le souci de rendre accessible, de faire plaisir au plus grand nombre ». note Bertrand de Talhouët, son président. il est aussi « un peu « trans », un peu rebelle, un peu alternatif ». Dès sa création en 2001, sous la houlette d’Olivier Spillebout, Il n’a cessé de s’ouvrir aux jeunes créateurs, à leurs essais photographiques, à leur poésie, à leur regard, classique ou surprenant…

L’édition qui s’ouvre le 26 mai à Lille croisera les objectifs de photographes de tous styles sur le Nord, notre région. Mais la « Trans-attitude » du festival le fera aussi traverser les frontières, celles de la Belgique, de l’Angleterre, de la Pologne, du Canada. Société, culture, paysages, histoire, patrimoine…

Tous les thèmes seront abordés, en fonction des nombreux artistes de la région ou pas, mais qui ont photographié la région — et lieux d’exposition retenus.

Les éditions précédentes du festival avaient mis à l’honneur Willy Ronis, William Klein… En 2011, il s’agira de Gabriele Basilico. Le rétrospective exposée au palais des Beaux-Arts de Lille montrera le travail photographique de l’Italien, mené dans les années 80, le long du littoral, de la frontière belge au mont Saint-Michel.  « NORD(S) »  mettra aussi en avant des noms tels que, à l’hospice Comtesse, Jean Marquis et ses clichés d’une Deûle années 50, Jean Pasquero et ses photos de machines industrielles, Jean-Philippe Charbonnier et l’Anglais John Bulmer (photographe du Sunday Times dans les années 60), et leur travail sur les mineurs.

Tous les styles

La photographie plus contemporaine sera au Tri postal, avec les photos à ne pas manquer de Marie-Noëlle Boutin sur les jeunes de Grande-Synthe de JS Cartier sur les traces de le Grande Guerre ou de Jürgen Nefzger et sa collection de jouets abîmés par les intempéries ! Le palais Rameau, lui, abritera 80 photographes (40 exposés, 40 projetés sur écran) de tous horizons et retenus après un appel à projet. Tant de choses encore, dont les clichés des photographes de La Voix du Nord qui exposeront à la Vieille Bourse.

Stéphanie Fasquelle

Voix du Nord du 19 mai 2011

 

Le festival, fondé à Lille, célèbre cette année ses dix ans.

 

Written by

Depuis 1997, l'Atelier de la Photo, devenu en 2003 la Maison de la Photographie, présente à Lille le meilleur de la Photographie internationale, tout en soutenant la création régionale et la pratique amateur.

`