Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
1-16 of 24 results for sexdolls showing most relevant results.
 

Nord Éclair : « Un grand souvenir » à travers les photos de l’Hospice Comtesse

« Un grand souvenir » à travers les photos de l’Hospice Comtesse

Avec les Transphotographiques, le musée de l’Hospice Comtesse abrite environ 150 photos de sources différentes qui rappellent ou font découvrir Lille et ses environs autour des années 1950.

Pour les 10 ans des Transphotographiques, le directeur souhaitait trouver un thème plus fédérateur, plus proche de la région », explique Gabriel Bauret, co-commissaire du festival. C’est donc le thème Nords qui a été choisi pour cet anniversaire, au pluriel afin d’exploiter tout les types de regards possibles sur notre région. « Chaque lieu a une vocation particulière. Au Tri Postal, on est dans le contemporain ». A l’Hospice Comtesse, lieu historique, c’est l’aspect du patrimoine et du social que l’on a voulu mettre en avant.
Environ 150 photos sont ainsi réunies. Les photographies industrielles du lillois Jean Pasquero ont été ressorties pour l’occasion. Certaines photographies anciennes de la Bibliothèque Municipale de Lille ont aussi été exposées. Les portraits d’habitants réalisés dans les années 1950 par Jean-Philippe Charbonnier ont apporté un peu d’humain et de couleur à l’ensemble. Le photographe Jean Marquis a présenté ses différentes vues de la Deûle. Pour lui, elles représentent avant tout « un grand souvenir », explique-t-il. C’est en 1954. lorsqu’il n’habitait déjà plus dans le Nord, qu’il a souhaité retrouver ses racines. « J’ai eu envie de revoir ce pays, car je suis très attaché à mes. origines. C’est quelque chose qui compte. » On retrouve les photos qu’il a prises de la fenêtre de sa chambre d’adolescent qui donnait sur la rivière mais aussi celles qu’il a prises en vélo en la remontant. On peut donc découvrir à l’Hospice Comtesse «des choses simples dans un paysage typique », le portrait de notre région à une certaine époque, avec ses industries, paysages, habitants…. « Des photos historiques mais bien de chez nous » conclut Melle Vaillant, employée de la Maison de la Photo. Le tout donnant un petit goût de nostalgie… L’occasion pour certains de retrouver les paysages dans lesquels ils ont vécu. « C’est palpitant et émouvant de retrouver des lieux qui ont été transformés ou qui n’existent plus. On retrouve des moments forts. La mine par exemple, ça a façonné notre société », explique Gabriel Bauret. Mais les plus jeunes peuvent aussi s’y retrouver. « Tout le monde a dans sa famille quelqu’un qui travaillait dans le textile ou à la mine ». jusqu’au 26 juin, les intéressés pourront donc se replonger dans le passé local.

Musée de l’Hospice Comtesse : 32 rue de la Monnaie, à Lille.

Anouck Legros

Nord Éclair du 5 juin 2011

Pour Gabriel Bauret, cette exposition reflète « une des vocations de la photo : faire revivre des événements historiques ». 

Written by

Depuis 1997, l'Atelier de la Photo, devenu en 2003 la Maison de la Photographie, présente à Lille le meilleur de la Photographie internationale, tout en soutenant la création régionale et la pratique amateur.