Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
1-16 of 24 results for sexdolls showing most relevant results.
 

Voix du Nord : Une maison de la photographie s’ouvre à Lille

Une exposition organisée dans le cadre des Couleurs du temps marque sa naissance officielle

Une maison de la photographie s’ouvre à Lille

« Sur la lancée des Transphotographiques, l’idée de créer une maison de la photographie à Lille s’est imposée comme une nécessité », explique Olivier Spillebout, directeur de ce festival devenu un rendez-vous indispensable aux amateurs d’images. Et pour passer du rythme d’un événement ponctuel à celui, beaucoup plus régulier, d’un travail sur l’année, il fallait une structure permanente où création, animation, formation se conjuguent pour en faire un lieu vivant. Ce lieu existe désormais au 18 de la rue Frémy à Fives. C’est aussi après avoir ressenti une frustration tenace malgré la réussite des Transphotographiques qu’Olivier Spillebout et son équipe ont validé cette idée : « Grâce au festival, nous avons noué des contacts formidables avec des photographes qu’ils soient prestigieux ou amateurs, des créateurs, formateurs. Autant de gens de valeur dont nous ne profitions pas pleinement ». L’urgence et le foisonnement qui caractérisent un festival ne permettent pas en effet « d’avoir ce contact approfondi que le public attend aussi ». Quelques rencontres ont été déterminantes pour la création d’une maison de la photographie à Lille. Celle de Jean-Luc Monterrosso notamment. Créateur du mois de la photographie à Paris, il a lui aussi ressenti la nécessité d’ouvrir, dans la foulée, une Maison européenne de la photo. Il sera d’ailleurs le prochain directeur artistique des Transphotographiques, cuvée Lille 2004, avec William Klein comme invité d’honneur. Combler un vide Mais l’équipe des Transphotographiques n’est sans doute pas la seule à ressentir un manque en matière d’image dans notre région. Que dire du Centre régional de la photographie créé il y a plus de vingt ans à Douchy-les-Mines ? Qu’il s’est essoufflé, isolé ? Qu’il n’est plus aussi créateur d’images qu’à ses origines ? Qu’il n’a pas suivi l’émergence de nouveaux créateurs dans le paysage régional ? Un peu tout cela. La Maison de la photographie Nord – Pas-de-Calais à Lille va donc s’affirmer comme un lieu permanent, à vocations multiples et de dimension régionale. Premier volet, les expositions : « Nous recevons aux Transphotographiques des dossiers que nous ne pouvons utiliser. Des amateurs mais aussi des grands noms que nous pourrons ainsi présenter hors festival ». Deuxième axe, les commandes à des photographes : « Nous allons, lors de Lille 2004, accueillir en résidence à la maison de la photo de jeunes photographes polonais. Mais déjà une photographe d’origine tchèque, Anna Jakrova, est en train de travailler sur six villes du secteur de Noeux-les-Mines dans le cadre d’une commande de la communauté de communes ». Troisième aspect, la formation : « Les Transphotographiques nous ont permis de constituer un réseau de personnes compétentes et d’organiser des ateliers et des stages. Nous travaillons déjà avec les villes de Lille, Arras, Valenciennes. Le conseil régional va aussi nous aider pour mettre en place ce type de formation dans les lycées, collèges et centres sociaux ».
Selon le même principe et dans le même état d’es-prit qui avait présidé à la naissance des Transphotographiques, Olivier Spillebout a déjà ouvert la maison de la photographie. Sans budget mais avec la volonté affichée de compter bien vite dans le paysage culturel régional. Une manière d’agir qui lui a réussi jusqu’à présent et dont on n’a pas de raison sérieuse de douter de l’efficacité !

Carl Cordonnier, Eric Le Brun, François Daumerie, Eric Delbaere, Jean-Pierre Du-plan et Olivier Spillebout ex-posent au 18, rue Frémy, à Lille-Fives, dès ce vendredi soir à 18 h 30, samedi de 10 h à 19 h, dimanche de 10 h à 17 h. 03 20 05 29 29.

 

Written by

Depuis 1997, l'Atelier de la Photo, devenu en 2003 la Maison de la Photographie, présente à Lille le meilleur de la Photographie internationale, tout en soutenant la création régionale et la pratique amateur.