Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
1-16 of 24 results for sexdolls showing most relevant results.
 

VDN : Xavier Bertrand converti à la culture : du théâtre ou la réalité ?

Xavier Bertrand n’était pour l’heure pas connu pour être un fervent défenseur de la culture. Ni à Paris, ni à Saint-Quentin. Président de Région, il montre une ambition qui détonne sur le sujet. Dans un contexte de promesse d’économies (300 millions sur le mandat), il annonce vouloir faire passer le budget culture de 70 à 110 millions d’euros. Et convie les acteurs culturels à co-construire la politique culturelle régionale avec lui. La première grande réunion de concertation a lieu à Roubaix ce mardi.

Malraux ? Lang ?… Daniel Percheron ? Non, Xavier Bertrand au théâtre d’Arras le 4 mai devant 350 acteurs culturels des Hauts de France, dont de nombreux directeurs de structures. Alors que le président de droite achève sa courte allocution, les applaudissements sont aussi nourris qu’après une première théâtrale réussie.

Il vient de leur dire : «  Soyez libres et créatifs  !  ». «  Impertinents  » même. Il leur demande de co-construire avec lui sa politique culturelle au cours d’ateliers et de séminaires, pour un rendu à la rentrée. Et il confirme sa promesse de campagne d’augmenter le budget de la culture de 70 à 110 millions d’euros (le fonctionnement, ce qui est l’essentiel). Une hausse qui ne devrait être proposée qu’à partir de l’année prochaine. Jeudi, c’est un moratoire que l’exécutif soumettra à l’assemblée dans le cadre de l’examen du budget.

« On ne va pas cracher dans la soupe », « bouder notre plaisir  ». Les acteurs culturels épuisent le champ lexical du : «  On est de gauche, on n’y croyait pas, mais s’il nous prend comme ça banco.  »

Et les économies ?

Néanmoins une question : avec une telle ambition, comment tenir parallèlement son autre promesse de réaliser 300 millions d’euros d’économies d’ici la fin de son mandat ? « Pas sur le dos de la culture  », balaie l’élu. Et à la question : «  N’allez-vous pas baisser les subventions qui ne sont pas stricto sensu dans le budget culture ?  », il fulmine : «  Il ne faut pas prendre les gens pour des abrutis, je ne vais pas donner d’un côté et prendre de l’autre.  »

Reste qu’il pourrait y avoir quelques changements de périmètres budgétaires. Par exemple transférer au budget culture des actions à connotation culturelle aujourd’hui budgétisées aux chapitres lycées ou formation, par exemple. Ce qui permettrait d’augmenter le budget culture avec des dépenses qui existent déjà. Selon nos informations, ce sont en tout cas des scénariis sur lesquels travaillent les services.

Non et non, « il n’y a pas de trucs  », s’agace Xavier Bertrand. «  Après tout, ce n’est «  que » 40 millions sur un budget de trois milliards  » (…) Et de s’agacer : «  Je sais que parce qu’il est écrit politique sur mon front, c’est écrit menteur et que la sincérité a moins bonne presse, mais vous verrez .  »

Laurent Decotte, Voix du Nord du 23 mai 2016 Article complet ici 

 

Written by

Depuis 1997, l'Atelier de la Photo, devenu en 2003 la Maison de la Photographie, présente à Lille le meilleur de la Photographie internationale, tout en soutenant la création régionale et la pratique amateur.