Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
 

Douai- Centre Social de Gayant

Douai- Centre Social de Gayant

 

A la croisée des générations: l’exploration émotionnel à travers l’objectif à Douai

Le projet qui a été proposé par les encadrantes Marie et Charlotte, du centre social de Gayant à Douai, a pour objectif de créer des liens intergénérationnels à travers la photographie. Réunissant des seniors et des jeunes, sous la direction bienveillante de Laetitia Galita, notre photographe, la séance a exploré les préjugés qui persistent entre les différentes générations (les jeunes et les seniors). Les participants ont défini ces préjugés, mettant en lumière la différence entre les apparences et la réalité.

La présentation de la photographie argentique a captivé les participants, avec la manipulation d’un appareil argentique puis  des questions qui ont suivi. Laetitia a partagé l’histoire de la photographie, expliqué le fonctionnement d’un appareil photo, et discuté des règles pour prendre une belle photo, incluant la célèbre règle des tiers. Les participants ont ensuite eu des exemples de portraits et de paysages, nourrissant ainsi leur axe de travail pour les ateliers à venir.

Guidés par leur enthousiasme, ils ont décidé de concentrer leurs efforts sur les portraits intergénérationnels avec une mise en scène, explorant la perception à distance et celle qui émerge lorsque l’on se connaît mieux.

Au cours de cet atelier, nous avons reçu la visite de Mme Dentz et M. Djijol, (Délégués du préfet) qui ont pu apprécier l’ambiance créative pendant une quinzaine de minutes.

Lors de notre deuxième atelier, Laetitia a amorcé la séance par un rappel des discussions sur les préjugés du premier atelier. Les participants, jeunes et anciens, mis en binôme ont participé à un exercice où ils ont mis leurs impressions sur une feuille, sur les goûts, hobbies, et caractère (perçu) de leur binôme, Cet exercice sera répété à chaque atelier pour suivre l’évolution des perceptions.

Le focus de cet atelier s’est orienté finalement vers la prise de portraits, avec Laetitia et la maison photo apportant du matériel supplémentaire, incluant un fond noir et deux autres appareils photo. Les binômes, composés d’un jeune et d’un ancien, ont pris part à l’exercice, dirigeant et photographiant l’un et l’autre, sous les conseils avisés de Laetitia.

Au fil de l’atelier, on constate que des liens se tissent, marqués par des gestes complices, des fous rires partagés, et des échanges affectueux. La séance s’est conclue avec un exercice plus complexe, où chaque binôme dirigeait et photographiait un autre binôme.

Au milieu de cette séance, une surprise inattendue est venue perturber l’atmosphère, avec l’arrivée de la référente et du goûter. Malgré ce moment de distraction, l’ambiance est restée vibrante et l’atelier s’est achevé dans une atmosphère chaleureuse.

Un moment particulièrement touchant a ému l’ensemble des participants, avec une demande émouvante d’une dame ayant récemment perdu son mari. Elle a sollicité Laetitia pour savoir s’il était possible de créer un montage avec sa photo et celle de son défunt mari. Une requête à laquelle Laetitia a répondu positivement et à proposé de le faire même si cela ne rentre pas dans le cadre de l’atelier, suscitant un  moment d’émotion de part et d’autre.

Ces ateliers à Douai démontrent l’impact de la photographie pour créer des liens et capturer des émotions, laissant une belle empreinte dans le cœur des participants et de l’équipe de la Maison Photo. Cette aventure visuelle et humaine, se poursuit puisqu’il reste encore des ateliers à venir et une restitution!

Written by