Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
1-16 of 24 results for sexdolls showing most relevant results.
 

DailyNord : Bataille de la photo : Tout le monde sourit pour la Trève de Noël

Bataille de la photo : Tout le monde sourit pour la Trève de Noël

Le conseil régional des Hauts-de-France cherche à apaiser les tensions qui sont apparues autour de l’institut européen de la photographie. Et c’est le vice-président à la culture François Decoster qui a déminé le terrain sensible du grand projet porté par Martine Aubry, maire socialiste de Lille et Xavier Bertrand, président divers droite des Hauts-de-France. En pleine assemblée plénière du conseil régional jeudi dernier, une délégation s’est rendue

en “territoire ennemi” à la Maison de la Photographie de Lille qui sonne le tocsin depuis plusieurs mois devant la menace qui pèse sur elle.

Car le grand institut programmé pour 2020 – autour de 22 millions d’euros, le conseil régional abonde déjà une enveloppe de 3 650 000 euros – peut signer la fin de la Maison de la photo, par ailleurs critique sur le grand projet culturel. Alexandra Gaiffe directrice générale adjointe des services du conseil régional et Anne Lacoste, directrice de l’association de préfiguration de l’institut accompagnaient le vice-président Decoster. Visiblement l’heure est à la discussion et la diplomatie semble prendre le relais d’une situation qui s’était dégradée depuis plusieurs semaines (et dont le PetitThéâtre/Dailynord vous a entretenu). Un collectif de Cent photographes et artistes a interpellé Xavier Bertrand.

Selon certains, le conseil régional n’a pas l’intention de faire disparaître les structures locales existantes. Mais la Ville de Lille, avec laquelle les relations tiennent de l’orage permanent, brillait par son absence à cette première réunion de “déminage” à l’orée d’une campagne municipale annoncée explosive. De même, Xavier Bertrand interpellé par les “Cent” et qui ne veut pas se laisser entraîner par le “marigot politicard lillois” – et cela explique l’absence des Lillois – reste d’une prudence de sioux dans un courrier en réponse et qui n’évoque que les “structures régionales”. Tout en prenant la main dans un dossier délicat.

Le climat social ultra-sensible qui ronge la France – la fronde des Gilets jaunes – détermine probablement cette diplomatie préventive à l’adresse de l’univers culturel lui aussi très instable. Et les dossiers locaux qui fâchent ne manquent pas (à Lille, à la Métropole européenne de Lille, voir DailyNord). Pas question de risquer un embrasement pour les pouvoirs locaux, de Martine Aubry à Xavier Bertrand. Ce dernier est en avance sur l’objectif initialement fixé sur la durée du mandat d’un gros budget culture, et dont il fait une de ses priorités et un domaine réservé. La lettre des Cent Photographes qui lui a été adressée il y a quelques semaines, et qui stigmatisaient l’ostracisme dont ils se sentaient victimes a donc provoqué ce premier échange. Qui ne devrait pas rester lettre morte.

Written by

Depuis 1997, l'Atelier de la Photo, devenu en 2003 la Maison de la Photographie, présente à Lille le meilleur de la Photographie internationale, tout en soutenant la création régionale et la pratique amateur.