Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
1-16 of 24 results for sexdolls showing most relevant results.
 

France 3 : Nikos Aliagas expose ses photographies aux côtés de plasticiennes nordistes

Nikos Aliagas expose ses photographies aux côtés de plasticiennes nordistes

L’animateur Nikos Aliagas expose actuellement ses oeuvres à la Maison de la photographie, à Lille, à côté du duo nordiste  Butz&Fouque. Des portraits intimes, en noir et blanc, qui accompagne des oeuvres colorées et engagées.

est une drôle de rencontre entre artistes qui a eu lieu aux portes de la gare Lille-Europe, ce vendredi. Une rencontre entre deux univers plutôt antagonistes : Nikos Aliagas, la star de la télé, face aux plasticiennes nordistes… Chacun découvre l’oeuvre de l’autre avec respect.

« C’est un travail profondément humain, donc je trouve que son image médiatique ne diffère pas vraiment… Ca retranscrit bien sa personnalité« , s’enthousiasment Bénédicte Fouque et Perrine Butz, plasticiennes-photographes.

« Moi je ne suis qu’un amateur qui vole des instants« , explique Nikos Aliagas. « Là on voit une vraie rigueur, une vraie mise en scène, une connaissance de la couleur, c’est très difficile la couleur« , réplique Nikos face aux oeuvres des deux artistes.

D’autres moyens de lutte

Entre couleur et noir et blanc, corps entremêlés ou regards francs, le match se poursuit à la maison de la photographie de Lille. Loin des paillettes, le célèbre animateur offre un autre visage. Passionné de photo, amoureux de son pays d’origine, Nikos Aliagas se raconte au travers de 25 clichés.

Avec leurs jeux de miroirs et leurs poses parfois absurdes, le tandem Butz et Fouque combat les stéréotypes depuis 17 ans. « On essaye toujours d’amener de la gaieté et c’est important d’en avoir à l’heure actuelle, dans une société qui est est quand même parfois en crise, compliquée et difficile au quotidien. Amener cette couleur, cette picturalité, ça montre qu’il y a d’autres voies et d’autre moyens d’être en lutte« , poursuit Bénédicte Fouque.

Résister à la morosité, résister à l’épreuve du temps… Finalement, ces photos se ressemblent. Elles nous ouvrent une fenêtre, une évasion nécessaire.

Par Jeanne Blanquart et Laura Levy

 

Written by

Depuis 1997, l'Atelier de la Photo, devenu en 2003 la Maison de la Photographie, présente à Lille le meilleur de la Photographie internationale, tout en soutenant la création régionale et la pratique amateur.