Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
1-16 of 24 results for sexdolls showing most relevant results.
 

France3 : Maison de la Photographie, la mairie de Lille interpellée dans une lettre ouverte

Maison de la Photographie : la mairie de Lille interpellée dans une lettre ouverte

Installée à Fives, la Maison de la Photographie pourrait disparaître, lâchée par la mairie qui refuse de lui octroyer sa dernière subvention. Son gérant Olivier Spillebout a écrit une lettre ouverte pour dénoncer des pratiques « arbitraires, politiques et injustes ».

Fin janvier, la Maison de la Photo faisait une croix sur les 130 000€ de subventions attendues de la mairie de Lille. Martine Aubry a réitéré le gel le 6 avril dernier, étouffant la structure en mal de financement, désormais en danger de mort.

Face à cette situation préoccupante, son directeur Olivier Spillebout a adressé une lettre ouverte à l’adjointe à la culture de Lille, Marion Gautier. Il y exprime sa vision de la culture. Il n’hésite pas à monter au créneau avec Martine Aubry, considérant ses décisions « arbitraires, politiques et injustes« .

Véto sur la location du Tripostal

En cause : le refus de la mairie d’accueillir le « Festival des Transphotographiques » au Tripostal, justifiant que les expositions ne sont pas au niveau du lieu, occupé par l’association Lille 3000. Revenant sur le cas du Tripostal dans sa lettre, Olivier Spillebout dénonce « un moyen de réserver l’exclusivité du Tripostal à un seul opérateur, Lille3000 […]. Je ne vois pas d’ailleurs quelle autre structure culturelle que cet opérateur a eu accès au Tripostal pour y organiser une exposition “inédite, originale et de haut niveau.” » L’alternative proposée du Palais Rameau, boulevard Vauban, n’a pas été considérée crédible par Olivier Spillebout, qui estime qu’il faudrait « 15 jours pour l’aménager et engager des dépenses énormes« .

L’isolation forcée de la Maison de la Photo est dénoncée comme une atteinte à la culture le groupe d’opposition de droite « Un Autre Lille », sur fond de « querelle politique ». Le directeur de la Maison, Olivier Spillebout, avait déjà publiquement critiqué la politique culturelle du maire. Sa femme, Violette Spillebout, est également une ancienne directrice du cabinet de Martine Aubry.

 

En réaction, le groupe Un Autre Lille s’est tourné vers la région pour tenter une médiation dans cette course contre la montre. Dans une lettre adressée à Xavier Bertrand le 10 avril, l’opposition sollicite l’ex-membre Les Républicains pour sauver la Maison de la Photographie en déroute.

Mais pour le président de région c’est un non catégorique, qui considère que des subventions ont déjà été versées aux Trans 2018 cette année, à hauteur de 120 000€.  Et devant les portes qui se ferment une à une, la Maison de la Photo manque de solutions.

France3, Clément Polyn 16 avril 2018

 

Written by

Depuis 1997, l'Atelier de la Photo, devenu en 2003 la Maison de la Photographie, présente à Lille le meilleur de la Photographie internationale, tout en soutenant la création régionale et la pratique amateur.