Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
1-16 of 24 results for sexdolls showing most relevant results.
 

La Maison de la Photographie présente sa dernière exposition avant fermeture définitive

Après presque 24 ans d’existence, la Maison de la Photographie se voit contrainte de fermer définitivement, malgré le travail accompli au service de la photographie et de la culture sur notre territoire. Depuis 2 ans, la structure a réussi à survivre, mais les règlements de compte politiques, suivis de la crise sanitaire, ont définitivement eu raison de ses efforts et pris le dessus sur les enjeux artistiques qu’elle portait.

Afin de marquer symboliquement la fin de cette belle aventure photographique, la structure a choisi le jour de l’ouverture de la Capitale Mondiale du Design pour inaugurer sa dernière exposition, celle des oeuvres photographiques de Charlotte Perriand la grande designeuse française, référence artistique connue internationalement. Et ce, sans aucun soutien des décideurs publics régionaux et métropolitains, qui font fi de l’implantation de ce lieu et de son Festival Transphotographiques, qui ont apporté tant d’opportunités artistiques et culturelles à notre territoire !… Quelle situation incompréhensible de devoir se résoudre à fermer ces outils précieux, alors que la Culture a plus que jamais besoin de soutien et de développement.

Cette exposition d’intérêt national sera donc présentée à partir du 9 septembre en tant que dernière exposition de l’association. Soirée d’ouverture le 9 septembre de 18H à 21H. Exposition ouverte uniquement les vendredis, samedis et dimanches de 14H à 18H. Exposition en partenariat avec l’Académie des Beaux Arts de Paris, et soutenue par la Banque Populaire du Nord.

L’exposition présente une sélection de photographies de Charlotte Perriand, architecte et designer française (1903-1999), en prolongement de la grande exposition qui lui a été consacrée à la Fondation Louis Vuitton jusqu’au 24 février 2020.

Articulée autour des principales thématiques explorées photographiquement par l’artiste de 1927 à 1940, le monde paysan, les objets naturels qualifiés par elle, Fernand Léger et Pierre Jeanneret d’« art brut », les constructions industrielles, la montagne etc., cette exposition donne à voir un aspect plus méconnu de l’artiste et révèle un sens de la composition et une poétique très singuliers.

Elle permet également d’interroger les différentes dimensions conférées à la photographie par une femme engagée dans le projet artistique et industriel progressiste de l’entre-deux guerres.

L’exposition réalisée sous le commissariat de Lélia Wanick Salgado présente 48 photographies sélectionnées dans le fonds photographique Charlotte Perriand géré par sa fille Pernette Perriand-Barsac et son gendre Jacques Barsac, rarement montrées au public.

Fidèle à la place que la Maison de la Photographie a toujours réservée à la photographie régionale, la structure présentera en parallèle les travaux photographiques de Bololo et de Alban Gernigon, photographes régionaux.

Written by

Depuis 1997, l'Atelier de la Photo, devenu en 2003 la Maison de la Photographie, présente à Lille le meilleur de la Photographie internationale, tout en soutenant la création régionale et la pratique amateur.