Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
1-16 of 24 results for sexdolls showing most relevant results.
 

Charlotte Perriand : Photographies

Exposition à partir du 11 septembre jusqu’au 15 novembre 2020
Inauguration le mercredi 9 septembre à 18h30

Commissaire de l’exposition : Lélia Wanick Salgado

 

La Maison de la Photographie expose une sélection de photographies de Charlotte Perriand, architecte et designer française (1903-1999), en prolongement de la grande exposition qui lui a été consacrée à la Fondation Louis Vuitton jusqu’au 24 février.

Articulée autour des principales thématiques explorées photographiquement par l’artiste de 1927 à 1940, le monde paysan, les objets naturels qualifiés par elle, Fernand Léger et Pierre Jeanneret d’« art brut », les constructions industrielles, la montagne etc., cette exposition donne à voir un aspect plus méconnu de l’artiste et révèle un sens de la composition et une poétique très singuliers.
Elle permet également d’interroger les différentes dimensions conférées à la photographie par une femme engagée dans le projet artistique et industriel progressiste de l’entre-deux guerres.

L’exposition réalisée sous le commissariat de Lélia Wanick Salgado présente 48 photographies sélectionnées dans le fonds photographique Charlotte Perriand géré par sa fille Pernette Perriand-Barsac et son gendre Jacques Barsac, rarement montrées au public.

 

Charlotte Perriand naît le 24 octobre 1903 à Paris. Elle étudie à l’école de l’Union centrale des arts décoratifs entre 1920 et 1925. Deux ans plus tard, elle devient architecte d’intérieure et équipe son atelier place Saint-Sulpice. Son intérêt et sa curiosité par le mobilier d’intérieur l’ont amenée à collaborer avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret des années 20 aux années 30.  Elle travaille alors sur des réalisations majeures telles que la Villa Church, villa Savoye, La cité du refuge de l’Armée du Salut et le Pavillon suisse à la cité universitaire.

Quelques années plus tard, Charlotte Perriand participe à la fondation de l’Union des Artistes Modernes (UAM) et se lance en 1933 dans la recherche photographique, en lien avec Fernand Léger et Pierre Jeanneret sur le thème de l’art brut. Elle se focalise sur les objets trouvés dans la nature qu’elle photographie in situ ou dans son atelier de Montparnasse. 

En 1934, elle se spécialise dans l’architecture préfabriquée pour les loisirs comme la Maison au Bord de l’eau, le Centre de loisirs, les hôtels et refuges de montagne. 

En 1940, Charlotte Perriand est nommée conseillère pour l’art industriel par le gouvernement japonais, elle part à Tokyo et rentrera en France en 1946. On sentira l’influence nippone dans chacune de ses oeuvres. Des projets phares suivront, notamment avec Air France (1957-1963) et le Musée national d’art moderne de Paris (1963-1965). De nombreuses expositions mettront ensuite Charlotte Perriand en tête d’affiche pour sa synthèse des arts et sa vision singulière. 

Elle disparaît le 27 octobre 1999 à Paris. 

 

Photos : © Charlotte Perriand

 

Exposition réalisée en partenariat avec

 

 

Horaires :
Ouvert du vendredi au dimanche de 14h00 à 18h00
Attention : en raison d’événements privés, il est possible que la Maison de la Photographie soit fermée au public certains jours.

Tarifs :
Normal 8€ / Réduit 5€ ( Carte étudiant, seniors + 65ans , demandeurs d’emplois, détenteurs de carte famille nombreuse )
Gratuit ( Enfants de – 8 ans, bénéficiaires du RSA, personnes à mobilité réduite + 1 accompagnant et lors du vernissage de l’exposition).

 

 

Written by