Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France

Quand les subventions (dont celle à lille3000) pimentent les débats

C’est le groupe Un autre Lille qui a ouvert le bal. « Après quatre saisons et presque quinze ans de monopole culturel, aucune étude concrète n’a été fournie pour mesurer objectivement l’impact culturel et les retombées économiques d’un tel engagement d’argent public. »

L’opposition emmenée par Thierry Pauchet et Jean-René Lecerf a voté contre la délibération lille3000 tout en adressant cette petite mise en garde à la majorité sur son calendrier : « La saison culturelle Eldorado s’achèvera quatre mois avant le scrutin et donc très probablement en pleine campagne électorale (…). Évidemment, nous ne manquerons pas d’être vigilant à tout excès de communication en cette période de réserve. »

Lise Daleux demande des états généraux de la culture
Bernard Charles, l’élu dissident de la majorité qui a rejoint LREM, s’est ému que la municipalité ne donne pas suite à la demande de subvention de la Maison de la photo (nous y reviendrons, ndlr) tout en regrettant que les grosses structures absorbent la majorité des subventions au détriment des petites associations.

Enfin, une troisième voix s’est élevée. Celle de Lise Daleux, troisième adjointe et porte-parole du groupe EELV. « Cela fait douze ans que le modèle de lille3000 est reproduit (…). Il nous semble donc opportun de l’interroger. » L’élue a, l’air de rien, jeté un pavé dans la mare : « Une véritable coopérative devrait associer l’ensemble des parties prenantes : la ville, lille3000 et les acteurs lillois du monde du spectacle et de la culture. » Tout en regrettant la fermeture du Biplan, l’élue a appelé à des états généraux de la culture à Lille.

Voix du Nord 02/02/2019

http://www.lavoixdunord.fr/531726/article/2019-02-02/quand-les-subventions-dont-celle-lille3000-pimentent-les-debats?

Post Tags
Share Post
Written by

Le 13 avril 2012, la Maison de la Photographie de Lille à l'occasion d'un partenariat signé avec la Maison Européenne de la Photographie à Paris va devenir la " MEP-LILLE ".