Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Maison de la Photographie / Lille / Hauts-de-France
1-16 of 24 results for sexdolls showing most relevant results.
 

Nord Éclair : 25 images pour les Transphotographiques

William Klein met en scène des groupes d’acteurs de la vie lilloise

25 images pour les Transphotographiques

Toute la semaine passée, des artistes, des policiers, des élus, des avocats, des rappeurs, des footballeurs… lillois se sont succédé devant l’objectif de William Klein.

Au studio I – Magic à Lille, toute la semaine dernière, ils n’ont pas cessé de défiler. Ils sont arrivés par groupe. D’abord les artistes, puis les journalistes, les gays, les musiciens de l’ONL. Ensuite les mannequins, l’équipe de Lille 2004, les policiers, les militaires, les médecins, les avocats, les footballeurs du LOSC, les carnavaleux de Lille-Moulins… Les politiques et les majorettes ont bouclé ces séances de prise de vue. Tous ont pris la pose, parfois pendant près d’une heure, devant l’objectif du grand William Klein. De véritables mises en scène à chaque fois selon la fantaisie et l’inspiration du maître. De magiques moments.

C’est que William Klein, tour à tour peintre, photographe et réalisateur, est un artiste inclassable, qui ne laisse pas indifférent. Il a révolutionné les arts de l’image. Forcé-ment les photos qu’il vient de mettre en boîte ici avec son fabuleux Leïca nous épateront lors du prochain festival Les Transphotographiques qui sera un temps fort de la saison 2 de Lille 2004. Dans le cadre des Transphotographiques 2004 dont la direction a été confiée à Jean-Luc Monterrosso, directeur de la Maison Européenne de la Photographie à Paris, une commande a donc été engagée auprès de William Klein. « Nous voulions, avec Lille 2004, franchir une nouvelle étape, frapper fort, créer l’événement, explique Olivier Spillebout, fondateur et directeur des Transphotographiques. La manifestation doit s’inscrire à Lille durablement comme Le Festival régional de la photo. Elle doit amener à Lille les grands noms de la photo ». Sur le thème de la transformation, William Klein a photographié des groupes d’acteurs qui animent et transforment notre territoire : acteurs politiques, économiques, sportifs, sociaux et culturels… Cet événement constituera une des plus grandes expositions de portraits des personnalités impliquées dans la vie lilloise.

Un peu de provoc

Ces groupes, de cinq à dix personnes, formeront une série de vingt-cinq photographies exposées du 15 mai au 15 juin au Palais Rihour à Lille. « Nous avons choisi les modèles pour ce qu’ils ont d’emblématique dans leur discipline, leur communauté ou encore pour leur tronche, raconte Olivier Spillebout. Presque tous ceux que nous avons sollicités ont répondu présent ». Des anecdotes, il en a tout un boîtier. Avec le groupe des gays, William Klein a cherché « un peu de provoc ». Il nous offrira « un très beau nu » de Patrick Cardon, l’homme de la Gay Pride à Lille.Venue jeudi 1″ avril au studio, l’armée avec en tête le général Sarbos, gouverneur de la région militaire en bel uniforme, s’est montrée « très coopérative » pour prendre la pose dont on vous réserve la surprise. « Les militaires se sont tout de même de-mandé toute la journée si ce n’était pas un poisson d’avril », confie Olivier Spillebout.

Pour le groupe des acteurs culturels « qui a chanté tout le répertoire du carnaval de Dunkerque et des paillardes », Gilles Defacque, clown-directeur du Prato, a joué le maître de cérémonie. Dans le groupe des restaurateurs, M— Courtois, du restaurant « Aux moules », a été fixée sur la pellicule avec sa bassine à moules et des frites ! Ne pouvant être au rendez-vous des politiques, Martine Aubry s’est glissée dans le groupe des médecins en blouse blanche. Ne préside-t-elle pas le CHR ? Pour l’équipe de Lille 2004, ce fut tee-shirt et badges. On ne vous en dit pas plus. Vous les découvrirez au Palais Rihour !

Marie-Christine Debieuvre

Nord Éclair du 6 avril 2004

Légendes photo d’illustration :

Malgré un calendrier chargé en cette période, l’évêque, le pasteur, le recteur de la mosquée de Lille… Tous sont là devant l’objectif de William Klein.

Tous les commissaires de l’arrondissement de Lille en uniforme d’apparat réunis. Pour une photo de famille inédite. Forcément du grand art.

 

« Parlez très fort. Engagez des conversations très vives entre vous », indique William Klein au groupe des journalistes. Rien n’est fait au hasard. L’artiste a préalablement couché sur son carnet à dessin les mises en scène. (Photos Hubert Van Maele)

Written by

Depuis 1997, l'Atelier de la Photo, devenu en 2003 la Maison de la Photographie, présente à Lille le meilleur de la Photographie internationale, tout en soutenant la création régionale et la pratique amateur.